Voyager dans le train c’est voyager dans l’espace, dans le temps, dans la pensée. C’est aussi transporter ses désirs et ses rêves. S’évader, se fondre dans les visages des gens qui viennent et disparaissent aussi vite que nos songeries ferroviaires.
Il faut 36 heures de train pour aller de Saigon à Hanoi. Ces contacts sans paroles furent mon seul objet du voyage.