Altera Vitae

Agent orange. Le plus grand éco-génocide du XX siècle

L’Agent orange est un nom donné à un herbicide employé par l’Armée américaine pendant la guerre du Vietnam, entre 1961 et 1971. Fabriqué par les gros groupes américains spécialisés dans les biotechnologies agricoles dont Monsanto et Dow Chemical, ce défoliant très toxique est répandu par avion au-dessus des forêts du Vietnam, du Laos et du Cambodge. Il contient de la dioxine qui est responsable de plusieurs maladies chez les militaires assurant sa propagation mais surtout chez les civils. Au total, entre 2,1 et 4,8 millions de personnes sont directement affectées dont 500 000 enfants. 

Depuis 1991 on constate l’augmentation des maladies relatives à l’Agent orange. En tout, un groupe de 28 maladies et symptômes relatifs à la dioxine. De nombreux travaux scientifiques (comme ceux de l’Université de Sherbrooke) ont montré que l’effet cancérigène de la dioxine est lié à sa capacité de perturber des cellules humaines. 

Aujourd’hui encore, l’Agent Orange fait encore parler de lui et on assiste à la troisième génération des victimes. Des milliers d’enfants présentent des malformations congénitales, des paralysies, des formes extrêmes de nanisme, des années après la fin des combats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *